Une recherche...

Je suis née à Fort-De-France en Martinique, mais c’est en métropole que j’ai grandi. La peinture et la musique sont très tôt entrées dans ma vie ; deux espaces de liberté, de don de soi, d’apaisement… Depuis mon plus jeune âge, je désirais grâce à mes créations embellir la vie des autres. 

Mon parcours m’amène aujourd’hui à faire des Tableaux à lire ®. Une ligne d’écriture apparaît lorsque deux univers de couleurs se rencontrent. 

C’est le fruit d’une recherche en 2014 pour trouver l’équilibre entre les mots et les couleurs. Je voulais des mots pour apaiser mes maux et de la beauté pour les accompagner. C’était un travail personnel que je partage maintenant.

Dans mes créations, il y a souvent un décalage entre la liberté du geste de peinture et le calme et la précision nécessaires à l’écriture du texte. Plus le contraste est fort, plus le texte est visible. Je suis aujourd’hui libre dans mon travail artistique, car le concept des tableaux à lire peut s’appliquer à une infinité de visuels. J’aime faire ces tableaux parce que leur réalisation est riche et comble la créatrice que je suis. Les opposés s’unissent pour créer, la liberté rencontre l’ordre, le « je » devient universel.

J’ai transformé en paix, en joie, en tableaux à lire, une douloureuse épreuve de ma vie. Dans les moments les plus difficiles, j'ai découvert que je pouvais toujours aimer. J’ai aussi accepté l’idée que, quoi qu’il arrive, je ne peux tenir dans mes mains que l’instant présent. Entre le passé et le futur, il y a le présent qui s’écrit, alors c’est ce que je fais, sous la forme de mots seuls ou de phrases, toujours bienfaisants, apaisants, réconfortants.

Surtout quand tout semble désespéré, cherchons et partageons les lumières qui brillent en chacun de nous...

Esther, artiste 

« Pour elle, pour s’en sortir par la création, elle peint, écrit, et crie et peint. Née d’un cri silencieux, d’un élan vital, une idée lui vient… » 

Jean-Philippe Thomas ‘Phito’, sculpteur

« Les Tableaux à lire sont nés de la sensibilité d’Esther. Pour elle, la frontière entre les couleurs devient écriture. (...)

Elle nous interpelle, nous ravit, nous plonge dans la rêverie et la contemplation. »

Claudine et Jean-Joseph Julaud

Tous droits réservés. Esther Thomas Daniel ©

Créé par @Webs

Mentions légales

  • Facebook
  • Instagram Social Icon